« Très mauvaise saison de Noël ! »  Le contrôle des maladies en Allemagne met en garde contre l'aggravation des cas de Covid

Le chef de l’agence allemande de contrôle des maladies a averti que le pays se dirigeait vers une « très mauvaise saison de Noël » si des mesures strictes ne sont pas introduites. Jeudi, l’Institut Robert Koch (RKI) a enregistré environ 65 000 nouvelles infections.

La chancelière allemande Angela Merkel et les chefs des 16 États allemands ont convenu d’introduire un mandat de vaccination pour les travailleurs des hôpitaux et des maisons de soins.

L’augmentation des cas est due à un faible taux de vaccination de moins de 68%, à une campagne de rappel lente, ainsi qu’à la variante Delta du virus.

Mme Merkel, la chancelière sortante, a déclaré que la situation était « dramatique » plus tôt dans la semaine.

Cependant, en comparaison, le Royaume-Uni a vacciné 80 pour cent des plus de 12 ans.

Le taux quotidien de nouveaux cas de COVID-19 par million en Allemagne était de 639 – à peine plus élevé que les 544 du Royaume-Uni.

Le professeur Neil Ferguson, conseiller du gouvernement Covid, a déclaré que le taux de vaccination au Royaume-Uni signifiait que des restrictions ne seraient probablement pas nécessaires pendant les mois d’hiver.

Il explique : « Nous sommes actuellement dans une situation très différente des autres pays européens. « Il est peu probable que nous ayons quelque chose de proche de la vague hivernale catastrophique de l’année dernière à ce stade. »

En Autriche, lundi, son gouvernement a introduit de nouvelles mesures pour son importante population non vaccinée.

Son incidence sur sept jours est de 989 pour 100 000 habitants, soit près de trois fois plus qu’au Royaume-Uni.