« Nous allons réagir ! »  L'eurodéputé allemand menace la Grande-Bretagne de " représailles résolues " contre le protocole NI

Le président du groupe de coordination britannique du Parlement européen, David McAllister, a déclaré à Euronews que l’Union européenne ne voulait pas de conflit avec le Royaume-Uni au sujet du protocole d’Irlande du Nord. Mais il lance un avertissement sévère selon lequel le bloc émettra une « réaction résolue » si le Royaume-Uni « continue » à prendre des mesures unilatérales sans consulter la Commission européenne sur la saga post-Brexit.

Il a ajouté: « Mais si la partie britannique poursuit une politique de prise de mesures unilatérales sans en discuter avec la Commission européenne et aussi la République [of Ireland].

« Alors il faudra une réaction ferme, rapide mais aussi résolue de la part de l’Union européenne ! »

Alors que l’eurodéputé allemand Bernd Lange a déclaré à Euronews que les dommages causés par le protocole sont pires pour le Royaume-Uni que pour l’UE.

Il a claqué : « Les chiffres d’exportation/importation sont clairs, le préjudice financier est clair.

La période de grâce actuelle de la bureaucratie bruxelloise devrait expirer à la fin du mois, laissant aux deux parties peu de temps pour négocier un accord.

Le Premier ministre s’est engagé à supprimer les règles commerciales associées au protocole d’Irlande du Nord afin de protéger la place de la région au sein du Royaume-Uni, à moins qu’un accord ne soit conclu.

Bruxelles a riposté avec des menaces de droits de douane et de quotas sur les produits britanniques si Downing Street agit unilatéralement dans le processus.

Les responsables de Whitehall craignent que l’interprétation stricte du protocole par l’UE pour éviter qu’une frontière dure ne déclenche la violence et l’instabilité en Irlande du Nord.