Mattia Binotto devrait faire face au limogeage de Ferrari "dans les heures" après une saison décevante

Mattia Binotto devrait perdre son poste de directeur de l’équipe Ferrari dans quelques heures, selon le journal italien Corriere della Sera. Il est entendu que Binotto et le PDG de Ferrari, John Elkann, sont en pourparlers sur les clauses de libération avec une annonce officielle qui serait imminente.

On pense également que Binotto quittera Ferrari après avoir rejoint l’équipe en 1995. Son départ est dû à un manque de confiance d’Elkann, Corierre affirmant que la relation du couple est froide depuis longtemps.

Il est rapporté que Binotto a dit à des amis proches qu’il était trop fatigué pour continuer son travail au Cheval Cabré. L’accord de Binotto devait expirer à la fin de 2023, mais le patron a été confronté à des questions sur sa position depuis que la candidature au titre de Ferrari s’est évaporée.

Le patron d’Alfa Romeo, Frédéric Vasseur, semble toujours être le favori pour remplacer l’Italien. Cependant, Ferrari a démenti la spéculation avant le Grand Prix d’Abu Dhabi le week-end dernier, affirmant que les informations étaient fausses.

Une déclaration disait: « En ce qui concerne les spéculations dans certains médias concernant la position du directeur de l’équipe Scuderia Ferrari, Mattia Binotto, Ferrari déclare que ces rumeurs sont totalement sans fondement. » La semaine dernière, le journal français L’Equipe a affirmé que Binotto et Charles Leclerc n’avaient pas parlé. termes depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne.

La Scuderia a été accusée d’avoir commis une série d’erreurs stratégiques qui ont coûté à Leclerc une chance de combattre Max Verstappen pour le titre. Elkann a également mis la pression sur Binotto lors du Grand Prix d’Italie en exigeant des améliorations de la part de son équipe.

Elkann a déclaré: « Nous devons continuer à progresser et cela vaut pour les mécaniciens, les ingénieurs, les pilotes et bien sûr, toute l’équipe de direction, y compris le directeur de l’équipe. Nous avons vu qu’il y a encore trop d’erreurs en matière de fiabilité. , conduite et stratégie. »

A NE PAS MANQUER

Mais Binotto a souligné qu’il n’était pas concerné à Abu Dhabi après avoir révélé qu’il avait reçu des assurances d’Elkann. Binotto a déclaré à Sky Sports F1 : « Évidemment, ce n’est pas à moi de décider, mais je suis plutôt détendu.

« La raison pour laquelle je suis détendu, c’est que j’ai toujours des discussions ouvertes, franches et constructives avec mes patrons, avec mon président, non seulement sur le court terme mais sur le moyen et le long terme.

« Plus que ça, si je regarde en arrière la saison, oui, nous avons eu quelques hauts et des bas et aujourd’hui nous ne sommes pas la voiture la plus rapide en piste, mais nous avons atteint notre objectif principal d’être de retour et compétitifs dans la nouvelle ère de la 2022 voitures. »