L'ex-petit ami de Meghan l'a quittée au cinéma alors qu'il faisait rage contre les acteurs blancs du film

M. Silverstein a fait l’éloge de sa première petite amie aujourd’hui lors d’une apparition sur Lorraine d’ITV, et a expliqué son admiration pour Meghan après qu’elle ait fait de graves allégations contre le Palace sur la façon dont il gère la course dans son entretien avec Oprah Winfrey. Il a expliqué: «Le fait que Meghan soit capable de passer à la télévision et d’en parler courageusement est génial.» Il a ajouté qu’il était impressionné par le fait qu’elle ait pu être «transparente avec ses expériences» au sein du palais, et a déclaré: «Il y a une histoire de racisme que je suis sûr que vous connaissez de l’intérieur de la famille royale qui remonte à l’esclave transatlantique. Commerce. »

Il a ensuite noté: «J’ai même entendu dire qu’elle pourrait se présenter aux élections ici aux États-Unis.»

Meghan a rencontré M. Silverstein lors de sa participation au programme de théâtre américain Agape, qui combinait des jeux dramatiques avec une pratique spirituelle – c’est au cours de cet été charnière que la future duchesse a célébré son 14e anniversaire et où elle a inventé son surnom, «  Meghan Markle with a Sparkle  ».

Leur romance d’adolescent a duré tout au long de l’été 1995, mais Meghan y a mis fin après un incident particulier au cinéma.

M. Silverstein s’est entretenu avec le biographe Sean Smith pour son livre de 2020, «  Meghan Misunderstood  », et a expliqué comment le couple s’était initialement lié à leur expérience partagée en tant que métis essayant de pénétrer dans l’industrie du divertissement.

Ses amis ont également dit à ses amis qu’elle pensait qu’il était «mignon», et leur romance «innocente» a rapidement commencé, les jeunes adolescents se téléphonant presque tous les soirs après le camp.

Leur romance a rencontré un obstacle lorsque Meghan et son petit ami de l’époque se sont rendus main dans la main au cinéma local pour regarder le tube de 1995, Clueless.

Basé sur le roman de Jane Austen, Emma, ​​le film tourne autour d’une protagoniste qui agit comme entremetteuse avant de tomber elle-même amoureuse.

M. Silverstein a déclaré à M. Smith: «Je n’étais pas fan. J’étais un jeune garçon afro-américain en train de regarder un film sur les femmes blanches.

«Cela tourne autour d’une femme blanche accro au shopping et je ne parlais à rien de tout cela.»

Lorsque ses amis masculins ont dit qu’ils abandonnaient le film, le petit ami de Meghan a également décidé de partir et lui a dit qu’il la verrait à l’extérieur.

M. Smith a affirmé que Meghan avait appelé son petit ami ce soir-là et lui a gentiment dit qu’il était temps que leur relation prenne fin.

Elle lui a également expliqué pourquoi il n’aurait pas dû quitter le film et, rétrospectivement, M. Silverstein a déclaré qu’elle était en avance sur lui dans la compréhension du fonctionnement des relations.

Il a dit: « Je l’ai écoutée et j’ai compris et je me sentais mal. »

Meghan a ensuite souligné que le couple passait également du collège au lycée, ce qui signifie qu’ils se verraient moins l’un l’autre.

M. Silverstein s’est souvenu: « Donc c’était comme, ‘oh chagrin – mais vous avez probablement raison.' »

Il est clair que Meghan n’a pas oublié M. Silverstein.

Elle a déclaré au présentateur de télévision vétéran Larry King en 2013 que M. Silverstein avait été son premier baiser lors d’une interview pour Suits.

Elle a fièrement souligné que «j’avais 13 ans, c’était au camp d’été et je l’ai embrassé», mais elle a affirmé à l’époque qu’elle ne savait pas ce qui lui était arrivé après leur séparation.

M. King s’est ensuite tourné vers la caméra et a plaisanté: « Si vous regardez Joshua, c’est ce qui vous manque. »

Mais M. Silverstein rencontre parfois la mère de Meghan, Doria Ragland, et elle le met au courant de la nouvelle vie de son ex-petite amie.

«  Meghan Misunderstood  » de Sean Smith a été publié par HarperCollins en 2020 et est disponible ici.