La reine s'apprête à organiser un déjeuner royal de Noël au milieu de la vague d'Omicron - "Doit agir de manière responsable!"

Ce sera le premier Noël de la monarque en 73 ans sans son mari le prince Philippe, décédé à l’âge de 99 ans en avril. La décision d’organiser la fête intervient à un moment où l’ensemble de la Grande-Bretagne assiste à nouveau à une augmentation du nombre de cas de Covid

Le pays a signalé 59 610 nouveaux cas de Covid lundi, le nombre le plus élevé depuis début janvier.

Le nombre total de morts en cas de pandémie au Royaume-Uni est passé à 146 627, avec 150 décès supplémentaires.

Des sources royales ont déclaré au Sun que tout projet d’annuler l’événement pour la deuxième année consécutive en raison de Covid avait été repoussé.

Au milieu des restrictions et du verrouillage de Covid, la reine a été forcée de passer Noël dernier à Windsor pour la première fois en 33 ans.

L’une des sources a déclaré au Sun: « Actuellement, cela se poursuit, mais il sera évidemment à l’étude jusqu’au dernier moment. »

La fête de mardi a été déplacée du palais de Buckingham à Windsor, où la reine reste en « devoirs légers » après des problèmes de santé.

Un initié a déclaré au Sun: « C’est le château de Windsor, il sera donc assez facile de se distancier socialement si nécessaire.

« Il n’y a aucun moyen que la reine veuille laisser quoi que ce soit entraver un événement familial comme celui-ci.

Mais le prince Harry, Meghan, Archie, basé aux États-Unis, et leur fille Lilibet, également née cette année, ne survoleront pas le bash.

Selon le plan, il y aura du vin, des craquelins et un festin à l’intérieur du château avec la famille élargie – avant que la reine ne parte pour Sandringham, Norfolk, pour Noël lui-même.

Un porte-parole de la reine n’a pas commenté l’événement.