L'ancien champion de boxe britannique envoyé en prison pour avoir brisé la mâchoire d'un homme lors d'une bagarre devant un pub

L’ancien champion britannique des super-welters Scott Fitzgerald a été condamné à 46 semaines de prison après avoir cassé la mâchoire d’un homme lors d’une bagarre à l’extérieur d’un pub à Preston. L’altercation s’est produite à Grand Junction à Ashton-On-Ribble.

Fitzgerald avait été expulsé de l’établissement pour avoir causé trop d’agitation par la propriétaire Kirsty Allen. Des images de vidéosurveillance du 27 novembre 2022 ont montré le jeune homme de 31 ans « rebondissant dans le pub » sous l’influence de drogues et de boissons.

Mme Allen a rapidement verrouillé la porte mais Fitzgerald a tenté de rentrer à l’intérieur, criant agressivement et donnant des coups de pied à la porte. Il a ensuite été vu en train de donner un coup à un autre homme, Leevi Francis, qui s’était dirigé vers l’extérieur pour intervenir.

Le coup de poing a terrassé M. Francis et l’a laissé avec une mâchoire cassée et une coupure sous son sourcil. Les clients du pub l’ont ramené à l’intérieur et il a ensuite été escorté à l’hôpital Royal Preston pour y être soigné.

M. Francis a subi une intervention chirurgicale pour insérer une plaque de métal dans sa mâchoire, ce qui lui cause une douleur qui le réveille au milieu de la nuit et il a été incapable de manger des aliments solides pendant un étirement, ce qui lui a fait perdre deux pierres de poids.

Fitzgerlad a été arrêté à son domicile de Drakes Croft, Ashton-on-Ribble un jour après l’attaque. À l’époque, il a affirmé avoir agi en état de légitime défense, mais a ensuite plaidé coupable de lésions corporelles graves (GBH) le premier jour de son procès.

Fitzgerald a déjà été pressenti pour de grandes choses dans la boxe professionnelle après une brillante carrière amateur qui l’a vu remporter une médaille d’or du Commonwealth aux Jeux de Glasgow en 2014. Le puncheur de Preston est allé 15-0 dans les rangs payés mais de longues périodes d’inactivité ont stoppé sa progression.

En 2020, il a été inscrit en cure de désintoxication et a reçu le soutien de Sporting Chance – une clinique créée par l’ancienne star d’Arsenal et d’Angleterre Tony Adams – pour l’aider à surmonter ses dépendances à l’alcool, à la drogue et au jeu.

Après avoir quitté le centre, il a été inculpé de trois chefs de voies de fait simples et d’un chef d’intimidation de témoins liés à un incident survenu plus tôt dans l’année.