Donald Trump poursuit Facebook, Twitter et Google - L'ancien président américain invoque un "parti pris"

L’ancien président américain a affirmé que les trois sociétés faisaient taire la pensée conservatrice. S’exprimant aujourd’hui sur son terrain de golf du New Jersey, M. Trump a révélé qu’il avait déposé des poursuites devant un tribunal fédéral de Floride. Il a également affirmé avoir été censuré à tort par les trois sociétés.

M. Trump a déclaré: « Nous exigeons la fin de l’interdiction de l’ombre, l’arrêt du silence et l’arrêt de la liste noire, du bannissement et de l’annulation que vous connaissez si bien. »

L’ancien président a été retiré de Twitter et de Facebook à la suite de l’émeute de Capitol Hill.

Les deux sociétés ont fait part de leur crainte qu’il n’incite à de nouvelles violences après l’incident du 6 janvier.

M. Trump a également diffusé des informations erronées sur la fraude électorale entourant les élections de 2020.

Toutes ses affirmations se sont avérées sans preuve et même son procureur général de l’époque, William Barr, a déclaré que ses affirmations étaient sans fondement.