Roger Federer met la pression sur les chefs des Jeux olympiques de Tokyo alors que le Japon lutte contre la crise du coronavirus

Roger Federer a exhorté les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo à faire preuve d’audace et à prendre une décision sur les jeux de cet été après que le Japon ait été contraint d’étendre son état d’urgence dans la bataille contre la pandémie COVID-19. Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a confirmé la nouvelle hier au milieu d’énormes inquiétudes concernant la propagation du virus à la suite d’une poussée d’une souche infectieuse.

Des doutes majeurs ont maintenant émergé au sujet des Jeux olympiques réorganisés cet été, qui devraient commencer dans seulement 10 semaines le 23 juillet.

Hokkaido, Okayama et Hiroshima sont désormais placés sous l’état d’urgence, rejoignant Tokyo, Osaka et quatre autres préfectures jusqu’au 31 mai.

Une pétition qui exigeait l’annulation des jeux a maintenant dépassé les 350 000 signatures, mettant une pression supplémentaire sur le comité olympique pour qu’il reconsidère ses options.

Maintenant, Federer a affirmé que les athlètes participants ont besoin de plus de clarté sur la situation en raison du manque de communication de la part de ceux qui sont au sommet.

« C’est difficile », a déclaré Federer à la télévision suisse Leman Bleu.

« Nous n’entendons pas beaucoup. Cela me fait penser que les Jeux auront lieu, même si j’ai entendu dire que beaucoup de gens à Tokyo sont contre les Jeux.

« Honnêtement, je ne sais pas quoi penser. J’adorerais jouer aux JO, gagner une médaille pour la Suisse, ça me rendrait si fier.

« Mais si cela n’arrive pas à cause de la situation, je serais le premier à comprendre.

« Mais je pense que ce dont les athlètes ont besoin, c’est d’une décision. Est-ce que ça arrive ou non?

« Pour le moment, nous avons l’impression que ce sera le cas. Nous savons que la situation est fluide.

« Et vous pouvez aussi décider en tant qu’athlète si vous voulez y aller. Si vous sentez qu’il y a beaucoup de résistance, il vaut peut-être mieux ne pas y aller. Je ne sais pas. »

Plus tôt cette semaine, Dick Pound, membre du Comité international olympique, a déclaré que les Jeux de Tokyo se dérouleraient comme prévu.

« A partir d’aujourd’hui, tout ce que nous savons et tout ce que nous suivons avec le Japon, les autorités de santé publique et le mouvement olympique, nous partons pour le 23 juillet », a déclaré Pound.

Pourtant, son collègue et président du CIO Thomas Bach a été contraint d’annuler son voyage au Japon en raison de l’augmentation rapide des cas de COVID-19.

Il avait prévu de rencontrer la torche olympique à Hiroshima avant de se rendre à Tokyo mais les deux sont désormais interdits jusqu’à fin mai en raison de l’état d’urgence.

Les stars du tennis japonais Kei Nishikori et Naomi Osaka ont également fait part de leurs inquiétudes quant aux matchs qui se déroulent ces dernières semaines.

Pendant ce temps, Rafael Nadal et Serena Williams ne savent pas s’ils veulent concourir à Tokyo.