logo

Une femme blonde apparemment capable, Rita (Lucy Briers), est assise en face d’elle. Mais Rita n’a pas quitté sa maison depuis six mois et continue de chercher le désinfectant pour les mains. En tant que victime d’agoraphobie et de TOC, elle est la patiente, Jess est sa thérapeute.

La première pièce de théâtre de l’actrice et comique de stand-up Martinez continue dans cette veine alors qu’une variété de handicaps sont abordés et ensuite moins minés que tapis bombardés d’humour.

En tant que comique, Martinez connaît la valeur d’un bon gain et a un timing comique immaculé. Lorsque spitfire Poppy (Francesca Mills) rugit dans son fauteuil roulant apparemment propulsé par une fusée pour exiger son droit à une vie sexuelle alimentée par Tinder et des chips au vinaigre, cela devient un récit rauque, anarchique et alimenté par des blagues.

Cependant, il y a une vague de colère justifiée face à la façon dont les personnes handicapées sont obligées de faire face aux mesures d’austérité qui réduisent leurs prestations et aussi leur sens de la valeur.

La pièce commence à s’affaisser sous le poids de son ambition et en lançant un contre-argument sur la fraude aux avantages sociaux, une fausse romance entre Jess et un alcoolique agressif (Bryan Dick) et, pire que tout, une coïncidence improbable impliquant le député conservateur local. (Michael Gould), Martinez défait une partie du bon travail qu’elle met en place.

  • Nous tous. Théâtre National jusqu’au 24 septembre Billets : 020 3989 5455