Quand le rapport Sue Gray sera-t-il publié ?  La police du Met met fin à l'enquête de Downing Street

Jeudi, la police métropolitaine a clos son enquête sur les partis gouvernementaux présumés qui ont enfreint les règles de verrouillage. La force a infligé un total de 126 amendes à ceux qui sont réputés avoir enfreint les restrictions, dont une au Premier ministre Boris Johnson. L’annonce a ouvert la voie à l’un des plus hauts fonctionnaires du gouvernement, Sue Gray, pour publier ses propres conclusions tant attendues.

Quand le rapport Sue Gray sera-t-il publié ?

Downing Street a déclaré qu’il publierait le rapport « dès que possible », les responsables s’attendant à ce que Mme Gray le remette très probablement la semaine prochaine.

Le porte-parole officiel du Premier ministre a déclaré: «Sue Gray terminera son travail, puis le remettra, puis nous le publierons dès que possible.

« Cela ne s’est pas encore produit. Donc, en fait, les délais sont une question pour elle, encore, en ce qui concerne le moment où elle termine son rapport. »

Helen Ball, sous-commissaire par intérim du Met, a ajouté que la force « n’a aucune objection » à ce que la fonctionnaire publie son rapport.

Mme Gray avait été forcée de suspendre une publication complète jusqu’à ce que le Met ait conclu sa propre enquête baptisée Operation Hillman.

Les partis d’opposition, dont les travaillistes et les libéraux démocrates, ont exigé qu’il soit publié dès que possible.

Une version provisoire du rapport, publiée fin janvier, critiquait « les échecs de leadership et de jugement » du n° 10 et du Cabinet Office.

Une centaine de personnes ont été invitées à l’événement pour lequel le Met a confirmé avoir infligé des amendes.

M. Johnson s’est déjà excusé d’avoir assisté à la garden-party pendant 25 minutes. Il a dit qu’il avait « cru implicitement » qu’il s’agissait d’un événement professionnel.

L’enquête du Met a examiné 510 photographies, ainsi que des images de vidéosurveillance, des e-mails, des journaux d’entrées dans des bâtiments, des entrées de journal et des déclarations de témoins.

La police a également examiné 204 questionnaires de personnes ayant participé aux 12 événements sur lesquels la police a enquêté.

Au total, 83 personnes ont été condamnées à des amendes, et 28 personnes encourent entre deux et cinq amendes.