Novak Djokovic a un message pour Roger Federer et Rafael Nadal après le nouveau record de Roland-Garros

Le Serbe est passé au quatrième tour, où il affronte l’adolescent italien Lorenzo Musetti, grâce à une victoire 6-1, 6-4, 6-1 sur le court Philippe Chatrier qui n’a pris qu’une heure et 32 ​​minutes.

Après trois matches, Djokovic doit encore abandonner un set à Roland Garros alors qu’il tente de remporter l’événement pour la deuxième fois seulement après 2016 pour remporter un 19e Grand Chelem.

Djokovic n’a pas affronté une seule balle de break contre Berankis et a converti six des neuf qu’il a remportées contre le Lituanien, classé 93e.

Avec son triomphe, il devient le premier joueur de l’ère Open à atteindre les huitièmes de finale à Roland-Garros pendant 12 années consécutives.

Les trois grands rivaux Federer et Nadal ont réussi 11 apparitions consécutives dans les 16 derniers matchs entre 2005 et 2015, mais Djokovic a dépassé le duo.

Et le numéro 1 mondial sera également le grand favori contre Musetti, bien que le joueur de 19 ans né à Monte-Carlo ait battu Diego Schwartzman à Acapulco plus tôt cette année.

La victoire là-bas pourrait mettre en place une confrontation en quart de finale contre Federer et battre les Suisses donnerait probablement lieu à un match revanche de la finale de l’année dernière contre Nadal en demi-finale sur la terre rouge.

Mais Djokovic, le vainqueur de l’Open d’Australie, insiste sur le fait qu’il se sent en excellente forme physiquement et en termes de forme sur le terrain.

« Je suis toujours mon plus grand critique et vous pouvez toujours mieux faire certaines choses, mais ça ne pourrait pas être mieux que ça », a déclaré Djokovic à Eurosport.

« Surtout les premier et troisième sets. J’ai bien servi, j’ai bien bougé et je l’ai fait jouer. »

Le vainqueur du Grand Chelem à 18 reprises était de retour chez lui en Serbie pour remporter le 83e titre de sa carrière à Belgrade la semaine dernière après avoir perdu contre Nadal lors de la finale de l’Open d’Italie avant cela.

Et Djokovic pense qu’il a beaucoup profité de son triomphe à Belgrade qui lui est très utile dans la capitale française.

« J’ai fait un tournoi fantastique à Belgrade et j’ai joué au niveau que je souhaitais à Rome », a-t-il ajouté.

« En arrivant à Paris, j’ai senti que je n’avais pas dépensé trop d’énergie, j’ai en fait senti que j’avais gagné beaucoup d’énergie de Belgrade. Jusqu’à présent, cela s’est avéré être une bonne décision. »

Nadal, qui a eu 35 ans plus tôt dans la semaine, a quant à lui passé le test du Britannique en forme Cameron Norrie au troisième tour, remportant 6-3, 6-3, 6-3.

Le 13 fois champion de Roland Garros, connu sous le nom de « Roi de la terre battue », a été soumis à un test difficile mais n’a toujours pas perdu de set dans son tournoi préféré depuis la finale 2019 contre Dominic Thiem.

Et l’expert d’Eurosport Chris Evert, 18 fois vainqueur du Grand Chelem, a déclaré: « Rafa montre un jeu plus complet ces dernières années.

« Même s’il est le meilleur de tous les temps sur terre battue, il veut toujours s’améliorer et il apprend encore beaucoup de coups.

« Sa touche est bien meilleure, il sert beaucoup plus gros. Mais la statistique que j’aime chez Rafa – peu de gens le savent – dans les trois premiers tirs d’un point, il réussit ces trois tirs plus de 90% du temps.

« C’est ce que je pense que vous devez dire aux juniors ces jours-ci : les trois premiers tirs sont vitaux et regardez Rafa peut le faire et c’est l’une des raisons pour lesquelles il est si cohérent. »

La victoire de Nadal était sa 103e à Roland-Garros, établissant un nouveau record pour le plus grand nombre de victoires en simple messieurs lors d’un seul Chelem précédemment détenu par Federer avec 102 en Australie et à Wimbledon.

Djokovic et Nadal ont remporté 17 des 20 derniers Chelems entre eux et semblent prêts pour une épreuve de force séduisante dans les quatre derniers sous la forme actuelle.

Federer, huitième tête de série, s’il bat l’Allemand Dominik Koepfer, devrait affronter le numéro 9 mondial Matteo Berrettini au quatrième tour.