Lewis Hamilton s'ouvre sur la peur du début de la F1 après la saison 2022 cauchemardesque

Lewis Hamilton a admis qu’il craignait de ne pas avoir de fans de F1 lorsqu’il a commencé sa carrière en F1 il y a 15 ans. Le septuple champion pensait qu’il ne serait soutenu que par ses parents en grandissant malgré son ascension dans les rangs du karting.

La star britannique a également suggéré qu’il était « submergé » par l’intérêt pour lui avant sa première course en 2007. Hamilton a fait la révélation dans une vidéo YouTube pour Mercedes AMG Petronas alors qu’il réagissait aux commentaires laissés par les fans sur les réseaux sociaux.

Il a expliqué : « C’était beau de voir des gens qui m’ont connu, qui m’ont suivi d’une manière ou d’une autre avant même que j’arrive en Formule 1, puis des gens qui ont commencé le voyage avec moi en 2007. Et même pour ceux qui m’ont rejoint en cours de route, j’aime comment ce sport nous unit et ce voyage nous a réunis.

«Je n’ai jamais vraiment pensé, quand je grandissais à Stevenage et que je jouais au coin du parc, je n’aurais jamais pensé que j’aurais un adepte autre que ma mère, un partisan autre que ma mère ou mon père.

Le joueur de 37 ans a révélé que 2022 était l’une de ses pires saisons dans le sport malgré quelques bouffées d’optimisme. Il a commenté: «Cette année n’a pas été la meilleure. C’est probablement là-haut avec les trois pires saisons. Mais en ce qui concerne la façon dont l’équipe est restée unie, il y a eu beaucoup d’avantages.

« Cela aurait été bien d’avoir remporté une victoire, mais une victoire n’est pas vraiment suffisante, n’est-ce pas ?

« J’ai l’impression que cette année, quand nous avons obtenu notre premier cinquième, c’était comme une victoire. Quand nous avons obtenu notre premier quatrième, c’était comme une victoire. Quand nous avons obtenu notre premier podium, c’était comme une victoire, et ces deuxièmes places l’impression que nous avons vraiment réalisé quelque chose, alors je vais m’y tenir. »