Les cotes d'approbation de Kamala Harris "s'effondrent comme une pierre" alors que les principaux collaborateurs du vice-président quittent la Maison Blanche

Le bureau de la vice-présidente américaine Kamala Harris serait en pleine effervescence après la démission d’un certain nombre de hauts responsables. Le rédacteur en chef de l’examinateur de Washington, Hugo Gurdon, a déclaré à Fox News qu’il y avait un « balayage » au sein de l’opération du vice-président en tant que porte-parole en chef, Symone Sanders, était la dernière assistante à quitter l’aile ouest. M. Gurdon a lié le roulement du personnel au faible nombre d’approbations de Mme Harris.

M. Gurdon a déclaré à Fox News Business : « C’est la tourmente totale dans l’aile ouest.

« Je pense qu’il y a un table rase en cours.

« Vous avez Symone Sanders, comme vous le dites, vous savez, il y a un mois, nous avons entendu dire qu’Ashley Etienne. la directrice de la communication était sur le point de partir.

« Peter Velz, le chef des opérations de presse est en train de sortir. »

Il a poursuivi: « De toute évidence, il est très, très difficile de donner l’impression que le vice-président est compétent.

« Elle est en charge du programme de vaccination COVID-19, qui ne se passe pas bien.

« Elle serait en charge de la crise de l’immigration clandestine à la frontière, ce qui est un désastre total.

« Elle est en charge du Space Council, juste au moment où la Russie et la Chine donnent l’impression que l’Amérique a les pieds plats dans l’espace.

Il s’ensuit des spéculations selon lesquelles divers donateurs du parti démocrate sont en faveur de Pete Buttigieg, secrétaire américain à la Transport, remplaçant Mme Harris sur le billet présidentiel 2024.

La semaine dernière, Joe Concha, contributeur de Fox News, a déclaré : « Dans les coulisses, les donateurs veulent vraiment, vraiment, Pete Buttigieg.

« Oubliez le vice-président, ils veulent qu’il soit le candidat en 2024 en tête de liste.

« Parce que vous regardez les sondages du président, à peine plus d’un tiers du pays approuve la performance de ce président, 28 % approuvent Kamala Harris – ce n’est pas un ticket gagnant. »