L'enquête sur les tests de dépistage de drogue de Conor Benn échoue alors que Destroyer clame son innocence

Une enquête sur les deux tests de dépistage de drogue ratés de Conor Benn dans la perspective de son match de rancune annulé avec Chris Eubank Jr a rencontré un problème. Selon des informations, un « manque de coopération » de l’équipe de Benn a entraîné un long retard dans le verdict officiel.

Le cas de Benn fait l’objet d’enquêtes distinctes par le World Boxing Council (WBC), le British Boxing Board of Control (BBBofC) et l’Agence antidopage britannique (UKAD) après que le Britannique a soumis un rapport de 270 pages au WBC afin d’effacer son nommer et contester leur décision de le retirer de leur classement.

Malgré les demandes, le Daily Mail rapporte que Benn n’a pas remis le même dossier au BBBofC. Le secrétaire général de BBBofC, Robert Smith, a confirmé que c’était le cas au journal mais a refusé de commenter davantage la question.

Dans une déclaration publiée par l’équipe de Benn concernant les affirmations selon lesquelles il n’avait pas remis les documents à l’organisme de réglementation, un représentant de Benn’s a écrit: « Conor est impliqué dans une procédure judiciaire confidentielle, à laquelle UKAD et le BBBoC ne sont pas partie. Contrairement sources du Daily Mail à l’UKAD et/ou au BBBoC, il doit respecter ses obligations de confidentialité.

Dans une récente déclaration téléchargée sur ses réseaux sociaux, Benn a écrit: « J’ai traversé l’enfer et j’en suis revenu. Dieu merci pour la science. Les preuves ne mentent pas. Pas de trous dans la vérité. » Il a également partagé une citation d’une interview avec le patron de WBC, Mauricio Sulaiman, qui a déclaré à Tha Boxing Voice : « Il peut se battre ; il est libre de se battre. Il n’est en aucun cas suspendu. Le WBC a l’obligation de faire tout le processus. »

La semaine dernière, le promoteur de Benn, Eddie Hearn, a affirmé que le Destroyer serait de retour sur le ring à la fin du printemps avec Terence Crawford, Manny Pacquiao et Eubank Jr taquinés comme des adversaires possibles.