Le titre de RHS du prince Andrew entre les mains d'un expert du «parlement» affirme «doit attendre et voir»

S’adressant à GB News, le biographe royal a affirmé que le titre de « Son Altesse Royale » actuellement décerné à Andrew pourrait être retiré par le Parlement. Mme Levin a suggéré que la reine n’avait aucune « juridiction » quant à savoir si le prince Andrew pouvait conserver le titre et a déclaré qu’une telle décision était entre les mains du Parlement. Ses commentaires interviennent alors qu’elle spécule sur ce qui attend le duc d’York après que Virginia Giuffre, 38 ans, a déposé une plainte contre Andrew devant un tribunal de New York lundi. Elle allègue qu’elle lui a été «traitée» par le regretté financier pédophile Jeffrey Epstein et sa complice Ghislaine Maxwell et «agressée sexuellement» à l’âge de 17 ans par Andrew. Maxwell a nié être le siège d’Epstein tandis que le prince Andrew nie catégoriquement toutes les allégations.

En 2019, avant l’interview explosive du prince à la BBC où il a discuté de sa relation avec M. Epstein, le palais de Buckingham a publié une déclaration disant: « Le duc d’York regrette sans équivoque son association malavisée avec Jeffrey Epstein.

« Le suicide d’Epstein a laissé de nombreuses questions sans réponse, en particulier pour ses victimes. Le duc sympathise profondément avec les personnes concernées qui souhaitent une forme de fermeture.

« Le duc a déjà déclaré qu’il n’avait vu, témoin ou suspecté aucun comportement du type de celui qui a par la suite conduit à l’arrestation et à la condamnation de Jeffrey Epstein. Il déplore l’exploitation de tout être humain et ne tolérerait, ne participerait ou n’encouragerait aucun un tel comportement. »

Le duc nie ardemment toutes les allégations portées contre lui, ajoutant qu’il ne sait pas et n’a jamais rencontré Mme Giuffre.

Il s’est également engagé à travailler avec tous les responsables concernés si nécessaire.