logo

Le transfuge de LIV Golf, Ian Poulter, a eu un tour d’ouverture à oublier à l’Open d’Écosse au Renaissance Club jeudi, après avoir réussi un désastreux huit sur le par 78. Le nom de Poulter était le nom sur toutes les lèvres lors de l’événement de cette semaine, après avoir remporté une bataille juridique. contre le DP World Tour pour concourir.

Poulter et ses camarades rebelles du LIV Golf ont été bannis de l’événement à North Berwick, ainsi qu’une amende de 100 000 £ après avoir rejoint la série soutenue par l’Arabie saoudite sans le consentement du DP World Tour. L’Anglais – clairement indigné par la décision – a fait appel de la suspension qui s’est avérée efficace quelques jours seulement avant le coup d’envoi du tournoi.

Il semblait que tout son dur labeur juridique avait été vain, car Poulter a enduré un tour d’ouverture cauchemardesque autour du Renaissance Club, ce qui l’a laissé 153e au classement après le premier jour. Au cours de sa ronde calamiteuse, le joueur de 46 ans a enregistré un total de neuf bogeys avec un seul birdie.

En route vers l’événement co-sanctionné DP World et PGA Tour, Poulter savait qu’il arrivait sous les projecteurs après son interdiction annulée. Beaucoup – y compris les patrons du DP World Tour – avaient critiqué les récents engagements de Poulter dans le golf européen, après avoir passé la majeure partie de sa récente carrière à concourir en Amérique sur le PGA Tour.