Le chef de Mercedes, Toto Wolff, donne son avis sur `` l'erreur '' de Lewis Hamilton lors du Grand Prix de Monaco

Le directeur de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, a déclaré qu’il n’y avait pas eu d’«  erreur  » de la part de l’équipe après que l’arrêt au stand mal chronométré de Lewis Hamilton lui ait coûté trois positions dans la course, affirmant qu’ils n’avaient tout simplement pas assez dans le réservoir pour que cela fonctionne.

Toute la course de Mercedes a été annulée aux alentours du 33e tour du Grand Prix de Monaco alors qu’Hamilton opposait des pneus durs plus tôt que le reste du peloton, dans l’espoir de se replier derrière l’AlphaTauri de Pierre Gasly.

En fin de compte, le mouvement n’a pas fonctionné et Hamilton a été contraint de revenir derrière le Français, avant que Sebastian Vettel dans l’Aston Martin ne réussisse d’une manière ou d’une autre à les dépasser tous les deux – laissant Hamilton furieux à la radio de l’équipe par la suite.

Et non seulement ce fut une course désastreuse pour Hamilton, qui a maintenant perdu la tête en tête du classement des pilotes, son coéquipier Valtteri Bottas a dû se retirer de la course après avoir couru deuxième derrière le Red Bull de Max Verstappen, abandonnant le mènent également le championnat des constructeurs.

« Nous avons manqué de rythme tout le week-end, c’est aussi simple que cela », a déclaré Wolff à Sky Sports F1.

Verstappen et Red Bull ont pris la tête des deux championnats; Verstappen a maintenant quatre points d’avance sur Hamilton au championnat des pilotes pour la première fois de sa carrière, et Red Bull en tête des constructeurs pour la première fois depuis 2013.

Mercedes était sur l’arrière-plan tout le week-end, et Wolff a admis en entrant dans la course qu’ils prendraient volontiers une troisième et une septième place pour continuer à marquer des points cohérents dans la lutte pour le titre.

Mais avec seulement neuf points marqués à Monaco grâce au tour le plus rapide d’Hamilton, Wolff a admis qu’il n’y aurait pas de fête à Monaco ce soir.

«J’aurais préféré prendre le troisième et le septième plutôt que le septième, mais il faut le prendre sur le menton,» continua-t-il.

«Aujourd’hui, nous avons perdu quelques points, quelques points, c’est un long championnat et ça va balancer de toute façon, et à la fin, nous verrons à Abu Dhabi qui va avoir le nez devant, et c’est tout.

« Cette fois, il n’y aura pas de fête, je rentre chez moi et je vais regarder les données et regarder à nouveau la course, et prendre une pizza. »