GUERRE CIVILE travailliste : Starmer va purger le parti et expulser 1 000 membres des groupes « vénéneux »

Le leader travailliste a ciblé quatre groupes de membres qui pourraient être interdits par l’organe dirigeant du parti. Sir Keir s’est engagé à éradiquer ce qu’il appelle « l’extrémisme toxique » au sein du parti. Le comité exécutif national du parti travailliste sera invité à identifier quatre organisations « toxiques ».

On dit que ces groupes font la promotion du communisme, affirment que les allégations d’antisémitisme sont exagérées et exigent la réintégration de Jeremy Corbyn en tant que député travailliste.

Deux des groupes qui seront interdits sont Resist et Labour Against the Witchhunt.

Un autre groupe à proscrire est l’Appel socialiste de tendance communiste.

Il a été rapporté dans le Daily Mirror que toute personne trouvée membre de l’un des quatre groupes sera automatiquement expulsée du Parti travailliste.

« Il a également raison de ramener le parti dans le courant dominant des valeurs travaillistes.

« Nous devons nous battre pour former le prochain gouvernement et cela signifie nettoyer l’écurie. »

Cependant, les députés travaillistes John McDonnell et Jeremy Corby ne sont censés être membres d’aucun des groupes ciblés.

Un porte-parole du parti travailliste a déclaré: «Le parti travailliste est un parti large, accueillant et démocratique et nous nous engageons à faire en sorte qu’il le reste.

« De temps en temps, il y a des groupes que le NEC va proscrire.

« Le NEC sera invité mardi à déterminer si ces quatre organisations sont compatibles avec les règles du Labour ou avec nos objectifs et nos valeurs. »

M. Corbyn est toujours suspendu du Parti travailliste parlementaire.

C’est parce qu’il a affirmé que l’antisémitisme travailliste avait été « considérablement surestimé pour des raisons politiques ».