Grèves des trains : la circulation boite à 8 mph sur les routes principales avec des voitures « pare-chocs contre pare-chocs »

L’ASLEF, qui organise le débrayage d’aujourd’hui, ne fait grève que pour les salaires.

Le secrétaire général, Mick Whelan, a déclaré: «Ils disent aux conducteurs de train de prendre une véritable réduction de salaire. Alors que l’inflation s’élève désormais à 12,3 % – et qu’elle devrait encore augmenter – ces entreprises disent que les conducteurs devraient être prêts à travailler tout aussi dur, tout aussi longtemps, mais pour beaucoup moins.

Cependant, le RMT et la TSSA, qui ont également organisé des grèves du rail ces derniers mois et prévoient d’en organiser d’autres à l’avenir, font grève au sujet des salaires et des modifications des conditions de travail.

Le secrétaire général du RMT, Mick Lynch, a déclaré avant les grèves de samedi dernier : « Les travailleurs des transports se joignent à une vague de grèves le 1er octobre, envoyant un message clair au gouvernement et aux employeurs que les travailleurs n’accepteront pas les attaques continues contre les salaires et les conditions de travail à un niveau moment où les profits des grandes entreprises sont à un niveau record.

« L’été de la solidarité que nous avons vu se poursuivra à l’automne et à l’hiver si les employeurs et le gouvernement continuent de refuser aux travailleurs des demandes raisonnables.

«Nous voulons un règlement de ces différends où nos membres et leurs familles peuvent obtenir un accord carré. Et nous ne nous reposerons pas tant que nous n’aurons pas obtenu un résultat satisfaisant.