Fin du monde : les scientifiques mettent en garde contre "beaucoup de changements" si la Terre s'arrêtait de tourner

La Terre tourne sur elle-même, chaque rotation consécutive marquant une journée entière sur la planète. Selon l’astronome Jacco Van Loon, de l’Université de Keele, la raison pour laquelle la Terre n’a pas arrêté de tourner est qu’il n’y a pas de force présente pour l’arrêter. Il l’a comparé à une toupie et a noté que parce qu’il y a peu ou pas de friction dans l’espace, il n’y a rien pour pousser contre la planète bleue et ralentir sa course.

La lune est le seul corps céleste qui ralentit activement la Terre.

En effet, le mouvement du côté de la Terre qui fait face à la Lune n’est pas parfaitement équilibré par la gravité, et le côté de la Terre qui est opposé à la Lune ne l’est pas non plus.

Selon M. Van Loon, ce déséquilibre est la force responsable des marées océaniques, qui font gonfler les océans de part et d’autre de la Terre.

Ces ondes poussent constamment contre la rotation de la Terre, ralentissant la planète et allongeant son jour d’une seconde tous les 50 000 ans.

M. Van Loon a averti que la seule chose qui pourrait empêcher la Terre de tourner est si une autre planète s’y écrasait.

Cependant, même si cela se produisait, il est plus probable que l’impact ne ferait que modifier la façon dont la Terre tourne, sans l’arrêter complètement.

Si jamais la planète s’arrêtait de tourner, il y aurait de nombreux changements significatifs dans la vie sur terre, en supposant que nous ayons survécu à l’impact de la planète massive qui a arrêté la Terre dans son élan.

M. Van Loon a confirmé que les humains ne seraient pas lancés dans l’espace en raison de la forte attraction gravitationnelle qui maintient les humains au sol et tout à fait sur Terre.