Djokovic, Nadal et Federer ont qualifié les "extraterrestres" de "grande différence" entre les stars mises en évidence

À Roland-Garros, Iga Swiatek a battu Coco Gauff, première finaliste du Grand Chelem. Ash Barty, désormais à la retraite, a eu raison de Danielle Collins à l’Open d’Australie.

La sensation adolescente britannique Emma Raducanu a remporté son premier Chelem en septembre dernier, battant sa compatriote Leylah Fernandez à l’US Open. La vaste compétition contraste fortement avec le tirage au sort masculin – seuls deux des 22 derniers tournois du Grand Chelem ont été remportés par un joueur qui n’est pas considéré comme l’un des trois grands.

Muguruza, qui a également remporté l’Open de France en 2016, espère pouvoir se hisser parmi les prétendants au Grand Chelem. L’ancien n°1 mondial a ajouté : « Vous savez que dans le sport parfois on gagne et parfois pas, il y a un bon tournoi et un autre moins bon… Cela fait partie de mon quotidien et je ne veux pas qu’il me reste les mauvais sentiments, alors je pense déjà à mon prochain tournoi.

« Il est important que les gens comprennent qu’il est difficile d’être en compétition, d’être exposé à tout le monde qui vous voit quand vous n’allez pas bien. Ce n’est pas un secret. »