Des milliers de personnes trouvent un emploi alors que l'économie se rétracte après le verrouillage

Le chômage a chuté au cours des trois premiers mois de l’année malgré le verrouillage, selon les chiffres officiels. Les vacances ont également atteint leur plus haut niveau depuis le début de la pandémie. Commentant les nouveaux chiffres officiels, le chancelier Rishi Sunak a déclaré que les statistiques confirmaient sa prédiction selon laquelle deux millions de travailleurs de moins perdraient leur emploi qu’on ne le craignait.

Il a déclaré: «Protéger et créer des emplois reste ma priorité absolue.

«Bien que tous les emplois ne puissent malheureusement pas être sauvés, on s’attend maintenant à ce que près de deux millions de personnes de moins soient au chômage que prévu initialement, ce qui montre que notre plan pour l’emploi fonctionne.»

Et il a dit que des milliers de jeunes trouvent maintenant du travail grâce au programme Kickstart du gouvernement.

Il a ajouté: «L’extension des programmes d’aide aux congés et aux travailleurs indépendants au-delà de la fin de la feuille de route signifie que les emplois des personnes continueront d’être protégés pendant que l’économie rouvrira progressivement.»

Les travailleurs sur la liste de paie ont augmenté de 97 000 entre mars et avril, a déclaré le Bureau des statistiques nationales.

Mais dans l’ensemble, ce chiffre est toujours inférieur de 772 000 à celui d’avant la pandémie du printemps dernier.

Le chômage est tombé à 4,8% de janvier à mars, contre 4,9% de décembre à février. , poursuivant l’amélioration par rapport à son creux de novembre.

«Il reste, cependant, trois quarts de million de personnes de moins sur la masse salariale par rapport au pic d’avant la pandémie.

«Avec la réouverture de nombreuses entreprises, la récente reprise des postes vacants s’est poursuivie en avril, en particulier dans des secteurs tels que l’hôtellerie et le divertissement.»

Environ 1,6 million de personnes étaient au chômage de janvier à mars, en baisse de 121 000 par rapport aux trois mois précédents. Il y avait 32,5 millions d’emplois, en hausse de 84 000 par rapport aux trois mois précédents, signe de résilience face au verrouillage. La Banque d’Angleterre a réduit son taux de chômage de pointe prévu cette année à 5,5%, contre 7,75%.

Mais Samuel Tombs, de Pantheon Macroeconomics, a averti que certains secteurs souffriraient une fois le congé terminé.

Il a déclaré: «Alors que la plupart des employés en congé reviendront à leurs anciens rôles, une minorité significative ne le fera pas, en particulier dans des secteurs tels que le commerce de détail où le suremploi est monnaie courante.»

Il s’attend à ce que les licenciements augmentent à mesure que les congés se terminent et «bondissent en septembre, le dernier mois».