David Coulthard et Mark Webber sont d'accord sur Lewis Hamilton après le "double coup de Mercedes"

Les anciens pilotes de F1 devenus experts David Coulthard et Mark Webber sont d’accord sur un « double coup Mercedes » qui a eu un impact sur le septuple champion du monde Lewis Hamilton la saison dernière. La voiture Mercedes de Hamilton a eu du mal à rivaliser avec ses rivaux Red Bull et Ferrari au début de la saison et la star britannique n’a remporté qu’un seul podium lors des huit premières courses de 2022.

Hamilton et Mercedes ont changé de forme, l’ancien champion du monde remportant finalement neuf podiums et se plaçant derrière son coéquipier George Russell au Grand Prix du Brésil. La déception de Hamilton a commencé en 2021 lorsqu’il a raté un huitième titre mondial dans des circonstances controversées face à Max Verstappen lors de la dernière course de la saison.

Coulthard et Webber pensent que la déception du championnat de 2021 accompagnée d’une voiture Mercedes en difficulté s’est combinée pour une saison décevante. « À mon avis, Lewis (Hamilton) n’a trouvé que l’énergie tout au long de la saison et aussi la soif de succès », a déclaré Coulthard à Motorsport.com.

« Après Abu Dhabi l’année dernière, la trêve hivernale a été courte et la frustration de Lewis (Hamilton) a prévalu. De plus, il a été à l’avant pendant longtemps dans sa carrière et il a eu une touche supplémentaire lorsque la voiture s’est avérée ne pas fonctionner. être assez bon pour des pole positions ou des victoires au début de cette année. »

Webber a remporté huit courses de F1 au cours de sa carrière et a terminé troisième du championnat des pilotes à trois reprises. Il a convenu avec Coulthard que Hamilton avait du mal à surmonter sa déception de l’année dernière.

« Lewis est bien sûr l’un des meilleurs de notre sport, mais ce fut un hiver difficile pour lui de se relever et de revenir », a ajouté Webber. « Il y a eu un deuxième coup après ça quand la voiture s’est avérée non compétitive. Malgré le fait qu’il ait une attitude plutôt positive, c’était quand même un moment de réflexion. »