Bataille pour SAUVER le français: panique au Québec - L'anglais comme langue dominante dans la région canadienne

L’usage du français au Québec est en déclin depuis de nombreuses années. Pour inverser cette tendance, le gouvernement du Québec a annoncé de multiples propositions visant à renforcer l’usage de la langue dans la province de huit millions d’habitants. Le gouvernement du Québec entend créer un ministère chargé de défendre la langue et de forcer sa pratique dans les institutions et les entreprises.

Le premier ministre nationaliste du Québec, François Legault, a déclaré lors d’une conférence de presse «qu’il y avait un besoin urgent d’agir» afin de renforcer la Charte de la langue française dans la province.

La Charte de la langue française (ou loi 101) a été adoptée en 1977 pour protéger le français de nouvelles incursions dans la province par rapport à l’anglais.

Le 13 mai, une nouvelle réforme de la charte a été proposée par le ministre de la Justice du Québec, Simon Jolin-Barrette.

Les discussions et négociations avec les partis d’opposition sur la nature des nouvelles propositions devraient se poursuivre jusqu’à l’automne.

Et «l’établissement du français comme langue de travail pour les entreprises situées au Québec».

Une autre mesure consiste à pousser les entreprises québécoises à offrir des services en français.

Le français sera également utilisé comme langue exclusive du gouvernement dans la province.

M. Legault cherche également à affirmer que «le Québec forme une nation et que le français est sa langue officielle».

Cependant, «le projet de loi respecte les droits et les institutions de la communauté anglophone du Québec».

Discutant du déclin de l’usage du français, le Journal de Montréal a déclaré que «depuis 25 ans, le français est en déclin dans l’administration publique».

Le journal ajoute qu’il est en déclin, «au travail, dans les magasins, les panneaux d’affichage et l’intégration des immigrés.

«Depuis 25 ans, nous savons que les établissements d’enseignement collégial public anglophone attirent de plus en plus de francophones.

Le Québec est la patrie des Québécois reconnus comme nation par les gouvernements provincial et fédéral.

Le Québec a eu des débats sur l’indépendance qui ont joué un grand rôle en politique.

Les gouvernements du Parti québécois ont organisé des référendums sur la souveraineté en 1980 et 1995.