Affrontement sur le Brexit: intelligemment prêt pour les premiers pourparlers avec Sefcovic de l'UE alors que les tensions montent en flèche

Le ministre des Affaires étrangères tiendra son premier appel plus tard avec Maros Sefcovic, au milieu d’une dispute en cours sur les arrangements post-Brexit en Irlande du Nord. Le vice-président de la Commission européenne, qui a dirigé les discussions entre l’UE et le Royaume-Uni sur le protocole d’Irlande du Nord, devrait s’entretenir avec James Cleverly vers l’heure du déjeuner.

Le protocole, signé par le gouvernement de l’ancien Premier ministre Boris Johnson, maintient effectivement l’Irlande du Nord alignée sur de nombreuses règles du marché unique de l’UE pour éviter une frontière dure avec l’Irlande, nécessitant ainsi des contrôles sur les marchandises traversant la mer d’Irlande.

Malgré les élections de mai, il n’y a actuellement aucun exécutif de partage du pouvoir en Irlande du Nord après que le DUP a retiré son premier ministre de l’exécutif au pouvoir en signe de protestation en février contre la frontière économique créée en mer d’Irlande par le protocole.

C’est Liz Truss, en tant que ministre des Affaires étrangères, qui a introduit une législation qui déchire effectivement certaines parties de l’accord, aggravant les relations avec l’UE.

Néanmoins, les deux parties ont insisté sur le fait qu’un résultat négocié est l’option préférée dans l’espoir qu’une forme de compromis puisse être atteinte.

M. Heaton-Harris a déclaré qu’il préférait un règlement négocié avec l’UE à l’arrangement post-Brexit, mais a ajouté que le gouvernement poursuivrait sa législation pour annuler certaines parties du traité.

La rencontre entre les deux personnalités a eu lieu quelques heures avant que l’ancien négociateur européen Michel Barnier ne déclare lors d’un rassemblement à Dublin que le bloc « ne doit pas et ne reculera pas ».

Lors d’une allocution à Iveagh House, M. Barnier a déclaré que le Brexit restait également « un défi » pour l’Irlande, et « un coup dur » pour le projet de l’Union européenne.

Il a déclaré: « L’Union européenne ne doit pas reculer et ne reculera pas, et le protocole de l’Irlande et de l’Irlande du Nord doit et doit être respecté par le gouvernement britannique. C’est le droit international. »

A NE PAS MANQUER :
Un soldat russe surpris d’être confronté aux troupes de l’armée ukrainienne [VIDEO]
Des chauffeurs de chars russes s’écrasent après l’envoi de soldats « peu qualifiés » à la guerre [INSIGHT]
L’heure des questions critiquée pour son parti pris « vrai bleu » [ANALYSIS]